• aperibephotography

Roadtrip photo en Bretagne, part. 2/2

Dernière mise à jour : 6 sept. 2020

Retour sur la suite de notre roadtrip en Bretagne avec les 7 derniers jours.


Jour 7 : Kérangoff – Brignogan Plage

Jour 8 : Brignogan Plage – Huelgoat

Jour 9 : Huelgoat – Trégastel

Jour 10 : Trégastel – Fréhel

Jour 11 : Fréhel – Saint-Malo

Jour 12 : Saint-Malo – Mont Saint-Michel

Jour 13 : Mont Saint-Michel – Paris



Jour 7 :


Nous nous levons tôt pour prendre un lever de soleil à la Pointe Saint-Mathieu. Elle est très photogénique avec son grand phare et son abbaye en ruine. Malheureusement, les nuages nous masquent totalement le soleil et nous n’avons aucune couleur dans le ciel. Qu’à cela ne tienne, nous prenons tout de même une photo et profitons d’être seuls pour une balade sur le site et une partie de la côte.


Nous continuons notre route et nous arrêtons sur la plage de Corsen où nous nous retrouvons encore seuls. Nous en profitons pour nous poser un peu et faire voler le drone … Nous respectons au maximum les interdictions et n’avons pas pu sortir le drone sur la presqu’île de Crozon, nous nous faisons donc plaisir sur cette petite plage déserte …


En partant de cette plage, nous marchons ensuite jusqu’à la pointe de Corsen non loin, qui représente l’extrême ouest de la France continentale métropolitaine.


Nous nous baladons le long de la côte et profitons de cette vue à couper le souffle : un alignement de pointes escarpées à perte de vue. Alex prend quelques photos et Marion en profite pour sortir ses jumelles et profiter du paysage et de la faune.


Nous mangeons à Pospoder avant de faire le tour de la presqu’île Saint-Laurent. Il s’agit d’une toute petite randonnée (plutôt une promenade) où nous croisons énormément de lapins en liberté, un ancien four à goémon (un fossé compartimenté creusé dans le sol dans lequel on brûlait le goémon pour produire de la soude, vendue aux usines chimiques pour une transformation en iode) et nous nous arrêtons évidemment pour admirer le célèbre phare du Four. Nous pouvons l’apercevoir au loin mais il est plus simple de l’observer à travers des jumelles ou un objectif zoom. Nous avons de la chance, la mer est déchaînée, rendant le spectacle encore plus impressionnant !


Nous partons ensuite en direction de Brignogan-Plage en nous arrêtant en route à la chapelle Saint-Samson, la chapelle la plus photographiée de Bretagne. Elle est minuscule mais a un charme fou, certainement dû à son emplacement : elle est seule, posée sur la falaise, faisant face à l’océan …


Nous passons également par le phare Pontsuval, qu’Alex peine à prendre en photo comme il le souhaite à cause de la marée montante au (très) fort coefficient …


Nous rentrons enfin dans notre chambre d’hôte dans une maison absolument sublime, chez Béatrice et son adorable chien Ilou. Nous sommes reçus comme des rois et très touchés de rencontrer Béatrice et Ilou …



Jour 8 :


Nous prenons un excellent petit déjeuner en compagnie de nos hôtes et partons tranquillement nous promener sur la presqu’île de Perharidy. Les coefficients de marées commencent à être particulièrement impressionnants et nous arrivons à marée basse, où nous jouons comme des gamins !


Nous quittons la côte pour nous enfoncer dans les terres en direction de la forêt d’Huelgoat. Nous avons eu un véritable coup de cœur pour cette forêt qui dégage une atmosphère mystique. Il a tout d’abord fallu se faufiler entre les immenses blocs de roches avant d’arriver au cœur de la forêt mêlant racines, arbres et rochers recouverts de mousse.

Nous avons également visité les autres points de vue recommandés sur ce site comme le Ménage de la Vierge ou la grotte du Diable. L’accès à cette dernière est bien indiqué et balisé : il faut descendre une échelle qui nous permet de passer directement sous les colossaux blocs rocheux. Dès les premières secondes de descente, le bruit de l’eau se fait entendre et une très belle chute d’eau nous attend, éclairée par un faisceau de lumière traversant la roche.


Nous nous rendons ensuite à la mare aux fées, qui tient son nom d'une légende selon laquelle les fées viendraient brosser leurs cheveux le long de la rivière. Sur la route, nous croisons des lieux tout aussi magiques et où nous nous arrêtons régulièrement. Nous avons trouvé une table ronde autour de laquelle Marion s'est prise pour Arthur ...


Nous avons préféré la forêt d’Huelgoat à celle de Brocéliande ; elle est certes moins célèbre mais tellement belle …

Nous avons eu énormément de mal à trouver un restaurant dans lequel manger le soir après 20h, nous sommes donc partis en direction d’un coucher de soleil dans les monts d’Arrée au roc’h Trevezel. Après avoir beaucoup tourné autour des monts, nous trouvons enfin le petit parking en face du départ de sentier. Nous nous dépêchons de grimper en trottinant jusqu’au sommet du roc’h Trevezel et parvenons à capturer un timide quoiqu'intense coucher de soleil. Nous sommes seuls et avons une vue à 360° sur les alentours, rendant cet instant fabuleux.


Il est tard et ne trouvant aucun endroit pour manger ou acheter un sandwich, nous sommes contraints de manger au Mac Donald’s de Carhaix-Plouguer, bien que n’apprécions pas beaucoup cette enseigne … Nous rentrons épuisés dans notre gîte à Huelgoat et ne faisons pas long feu !



Jour 9 :


Nous repartons d’Huelgoat après un petit déjeuner au gîte en direction de la côte nord. Nous nous arrêtons d’abord au cairn de Barnenez, que nous avons pu observer de loin et de haut grâce au drone !


Après une petite balade autour du Cairn, nous partons en direction de la station LPO de l’île Grande, aujourd'hui la première association de protection de la nature en France. Elle œuvre au quotidien pour la protection des espèces, la préservation des espaces et pour l'éducation et la sensibilisation à l'environnement. La balade autour de la station est un vrai plaisir et est propice à l’observation d’oiseaux grâce à nos jumelles !

Notre prochaine étape : Saint-Guirec et son fameux oratoire, qui indique le niveau des marées : il peut se retrouver partiellement submergé lorsque la marée est haute et complètement découvert à marée basse. Nous avons de la chance, nous avons droit ce jour-là à une marée basse avec un des plus gros coefficients de l’année : 113 ! Nous descendons donc au fond de l’anse de Saint-Guirec et pouvons même marcher jusqu’au château de Costaérès le long de la côte de granit rose.


Nous allons ensuite photographier le phare de Men Ruz, que nous étions impatients de voir. Il est effectivement très photogénique … nous ne comptons plus le nombre de touristes prenant des selfies devant le phare. Nous parvenons à trouver un endroit isolé mettant en valeur le lieu mais n’avons malheureusement pas droit à de belles éclaircies qui feraient ressortir la couleur rose du granit. Nous nous contentons donc de ce ciel capricieux et nous amusons à grimper sur les roches comme des enfants.


Nous ne nous attardons pas car la marée monte à une vitesse incroyable et partons donc vers l’île de Renote pour la fin de la journée. Nous faisons le tour de l’île à pied, la balade n’est pas difficile, relativement courte et très belle. La marée est très haute ce soir-là et nous profitons de ces instants où nous rencontrons des habitants du coin très sympathiques. Il nous en faut peu pour encore nous amuser avec ce que nous trouvons et rentrons sous une averse dans notre airBnB du soir.



Jour 10 :


Nous partons ce matin en direction du gouffre de Plougrescant, la balade est superbe et nous nous arrêtons bien sûr pour photographier la très charmante maison entre les deux rochers.